dimanche 5 février 2012

Créer un HotSpot WiFi

Vous tenez un gîte, une chambre d'hôtes, un restaurant, un salon de coiffure ou toute autre activité avec des visiteurs ? Vous souhaitez proposer un accès gratuit à Internet à vos visiteurs sans pour autant fournir les clés de votre box Internet ? Apprenez à créer simplement un HotSpot WiFi à partir d'un simple routeur

Pour des raisons de sécurité, il n'est pas judicieux de donner l'accès à Internet via le WiFi de votre box. En créant un second réseau WiFi, distinct de celui de votre box, vous éviterez ainsi que vos visiteurs "voient" par exemple vos ordinateurs et puissent accéder à vos fichiers partagés. Un second réseau offre également l'avantage de pouvoir être coupé la nuit par exemple ou lorsque vous n'avez pas de visiteurs. 

Pour créer cet autre point d'accès WiFi que vous proposerez à vos visiteurs, vous devez utiliser un routeur WiFi. Si par défaut les routeurs WiFi ne disposent pas de fonctions HotSpot, certains routeurs peuvent être modifiés avec un firmware libre et plus fonctionnel basé sur OpenWRT. 

C'est le cas du routeur Linksys WRT54GL qui est la solution idéale. Coûtant une cinquantaine d'euros, vous pouvez facilement le transformer en HotSpot WiFi en mettant à jour son firmware avec CoovaAP puis en utilisant le service de HotSpot gratuit de HotSpotSystem.com 




jeudi 7 avril 2011

La mauvaise gestion des mots de passe mine la productivité des entreprises, selon Symantec

   125 millions d'heures de productivité : c'est ce que coûtent aux entreprises françaises les problèmes de gestion de mots de passe, selon une étude publiée par Symantec. Une statistique qui reflète à la fois les problèmes auxquels sont confrontés les salariés pour gérer leurs accès au système d'informatique de l'entreprise, et l'absence de système d'authentification fiable. 

   Cette étude réalisée par le cabinet de recherche YouGov pour le fournisseur de solutions de sécurité informatique Symantec met d'abord en évidence les problèmes de gestion de mot de passe au niveau individuel. Un internaute sur deux utiliserait ainsi le même mot de passe pour accéder à différents services en ligne. 

   Une pratique qui exposerait particulièrement les entreprises en cas de vol des données d'identification de leurs salariés, qui utilisent les mêmes codes pour accéder aux applications professionnelles. Pire : seulement 25% des internautes feraient l'effort de créer des mots de passe « forts », comprenant une série aléatoire de lettres et de chiffres. Une grande majorité opterait pour des mots de passe plus ou moins faciles à deviner. 

   Inculquer les bonnes pratiques ? 
Pour pallier les risques liés à ces mauvaises pratiques, Symantec recommande notamment aux entreprises de mettre en place un système d'authentification forte pour tous les accès. Des solutions qu'elles devraient appliquer autant en interne que pour les accès via les terminaux mobiles ou pour les applications cloud en mode SaaS. L'éditeur recommande également une sensibilisation des salariés aux « bonnes pratiques » en matière de choix des mots clés, en combinant par exemple caractères alphanumériques et symboles. 

samedi 14 février 2009

Alerte Google - auto-entrepreneur

Alerte Google Web : auto-entrepreneur

L'auto entrepreneur, encore un coup de bluff de Sarkosy et consort ...
"L'auto entrepreneur, encore un coup de bluff de Sarkosy et consort?" - Répondez à cette question sur Yahoo! Questions/Réponses, ou à l'une des milliers ...


 Cette Alerte Google vous est présentée selon l'actualité par Google.

Supprimer cette alerte.
Créer une autre alerte.
Gérer vos alertes.

vendredi 13 février 2009

Contacts directs...

Etude de marché - Contacts directs...

Dans votre étude de marché, privilégiez et multipliez les contacts directs.

Rien ne vaut le test de votre produit ou de votre prestation auprès

des prescripteurs et de clients potentiels.

Ne mettez pas votre banquier devant le fait accompli...

Démarrage - Ne mettez pas votre banquier devant le fait
accompli...

Quelles que soient les circonstances, en tant que nouveau chef
d'entreprise, ne mettez jamais votre banquier devant le fait accompli.


Anticipez, prévenez-le à l'avance de l'évolution prévue de votre
entreprise.

jeudi 5 février 2009

Les conseillers ne sont pas les payeurs...


Ne laissez personne décider à votre place. En dernier ressort,

vous serez le seul à vivre avec la décision que vous allez prendre.

Même si les résultats de certains travaux d'experts vous échappent,

faites appel à votre bon sens, exigez de vos conseils un minimum

de clarté et de pédagogie pour vous permettre de prendre

une décision éclairée.